Une rave stoppée par les gendarmes à Villiers-Adam (95).

www.leparisien.fr

La fête a tourné court samedi soir à Villiers-Adam. Une quarantaine de gendarmes ont mis fin à une rave, un rassemblement de passionnés de musique techno. C’est sous un petit pont, sous la nationale 184 et donnant sur des champs à environ 1,5 km du bourg, que 300 à 400 « teufeurs » (les amateurs de musique techno) de toute la , s’étaient donné rendez-vous.

La rave, prévue pour durer jusqu’au petit matin, a finalement été interrompue vers 2h30 au grand dam des participants. Environ 80 personnes et une vingtaine de voitures ont été contrôlées. Aucune interpellation n’a eu lieu et seule une personne en état d’ébriété avancée a dû être prise en charge par les pompiers.

L’incompréhension des teufeurs

Si raveurs et forces de l’ordre s’accordaient hier sur le fait que l’arrêt des festivités s’est « relativement bien passé », les premiers, les teufeurs, ne cachaient pas hier matin une certaine incompréhension. « Nous avons commencé à installer dans l’après-midi, explique l’un des organisateurs. Les gendarmes sont venus vers 23 heures et, soudain, vers 2h30, ils nous ont dit : Vous débranchez tout de suite ou on saisit la sono. » Pour éviter que les participants ne reprennent la route ivres, des contrôles d’alcoolémie ont été pratiqués par les gendarmes qui ont aussi mis en place une aire de stationnement pour que ceux qui étaient trop fatigués puissent dormir dans leur voiture avant de partir. Une soirée agitée qui n’a pas particulièrement ému les habitants, à l’instar de Jean-Marc, 71 ans, qui n’a pas entendu la musique. « Il y a eu du boucan, mais à cause du ballet de voitures toute la nuit », précise-t-il en promenant son chien.

 

Le 27/02/2012.

Source : Le Parisien

 

Réagissez sur le forum.

Loading