Italie - 26/27/28 Octrobre 2012 : Underground Squad Partyyy - NONEM/HAZARD UNITZ/MECHANIKA CREW/TEKNOMOTIVE

FULL SUPPORT !

Réagissez et complétez le dossier ici.

Fin brutale pour la rave.

"Plus de cinquante blessés - vingt d'entre eux appartenant à la police - dont quarante toujours hospitalisés.

C'est le bilan (non officiel) de l'expulsion effectuée dans un entrepôt dans la zone industrielle de Cusago (Milan), où se déroulait une rave.

On estime que 1.700 jeunes sont venus de toute l'Italie et d'Europe pour prendre part à la rave illégale.

Ainsi, hier soir 150 policiers et policières ont fait leur entrée dans la structure pour des contrôles. Cela a été l'étincelle qui a déclenché les affrontements.

Selon les informations de la préfecture de police de Milan, les agents ont été visés par des jeté des bouteilles et ont alors décidé d'intervenir. Dans la mêlée une jeune fille de 22 ans aurait trébuché, taper forterment sa tête, comme en témoignent des amis de la même jeune femme. Transporté à l'hôpital San Carlo à Milan, elle a subi une intervention chirurgicale pour une hémorragie cérébrale. Elle est actuellement dans un coma artificiel. "


DONNATIONS

NONEM/HZD /TKM/MEKANIKA

Si vous voulez faire des dons pour nous aider pour pouvoir récupérer tout notre matériel, payer l'avocat et tout le reste, depuis tant d'années toutes ces fêtes, c'est maintenant à vous de nous faire rêver, de nous aider dans ce long combat qui nous attend...

On compte sur vous juste 1 euro symbolique...

L' union fait la force ! 


Paypal:julahyene@hotmail.fr

Iban: FR76 1910 6000 3443 6261 3875 708 
Bic: AGRIFRPP891 "

Benefit Party : 16/11/2012

Suite aux événements Italiens, une grosse soirée est organisée au bénéfice des crews dont le son et les Poids lourds ont été péniblement saisis par la justice italienne. De nombreux artistes différents seront présents bénévolement. La recette servira a payer l' avocat, gardiennage, plaidoirie et autres amendes... Donc venez "jumper" solidaires !!!!!!!
On compte sur vous ....

A cette occasion le Nirvana nous acceuille et met a notre disposition 10 KW de Fonction one.

NE VOUS INQUIETEZ PAS !!!!! NO DRESS CODE !!!!!!

Venez comme vous êtes!!!!!

De plus les prix pratiqués au bar ne seront pas ceux d'une boite de nuit.
Biere 3€
Punch 5€

Entrée : 10€

- AROBASS / OKUPE

- BEN / METEK

- JULIAN VEGAS /NONEM ORG

- JEFF MIDILINK / IOT TOMAHAWK

- MISSYL / NONEM ORG

- MIK IZIF / SONO PIRAT UNIT / PHYSICAL RECORDS

- TRACK WASHER /SEX TOYS RECORDS

Réactions du Hazard Unitz Crew

Facebook

 

Premièrement, pour tout ceux qui se préoccupent pour nous, NOUS ALLONS TOUS BIEN, ET PERSONNE NE NOUS A  FAIT DE MAL !
Nous commençons à faire un bref rapport, sur ce que nous avons vu et sur ce qui s'est produit à partir de samedi matin:

11h00 :
Nous créeons une TAZ.
Nous sommes positionnés au fond d'un hangar, à 500 mètres de la route où il ya un grand espace de 60m de long et 700m de large où sont garer toutes les voitures sans attirer l'attention depuis la rue.
L'endroit est complètement isolé de la route, loin des maisons qui ne devraient rien sentir.

13h00 :
Une patrouille de vigiles ont appelé la police.

14h00 :
Ils arrivent et présente "La digos di Milano", tout s'accélère...
Début d'arrangements avec les fonctionnaires qui, en accord avec leur directeur, nous donne le feu vert pour continuer la fête jusqu'au dimanche.

(Il a été expliqué plus tard que le propriétaire ne voulait pas porter plainte).

 

La police décide que, pour maintenir l'ordre,il faut garer toutes les voitures dans la rue, assez loin du site,  alors qu'ils savaient très bien que ce n'était pas la bonne chose à faire.

19h00 :
Le festival continue de croître, les gens viennent à pied, tous ensemble.
Le propriétaire du bâtiment est menacée par la municipalité : si ce dernier ne porte pas la plainte contre nous, le "bâton sera exposé" parce que sans cette plainte, la police ne peut intervenir pour nous jeter dehors, tout cela ce déroule alors à notre insu.

21h00 :
La plainte du propriétaire.
De nouveau tout s'accélère, dans le bâtiment, avec un ton menaçant, tandis que la zone en dehors du site est entièrement bloquée par la police, le commissaire nous menaçant d' intervenir dans les 10 minutes.

Nous avons expliqué l'accord que nous avions obtenue précédemment, qui étaient différent, qu'il y avait maintenant 2 000 personnes, que la nuit tombait, et qu'il était préférable d'attendre l'aube pour éviter de créer le désordre, mais également parce que si nous avions su depuis le début que le premier accord avec "Digos", qui avait communiqué avec le surintendant était faux, nous aurions organisé cela d'une manière différente.

22h00 :
"Mettez la musique plus bas", tandis qu'il sont en train de prendre les dispositions (mais toutes négatives), une foule de 1500 personnes commence à donner de la voix et des cris, tout en essayant de faire tourner la musique à un volume inférieur pour calmer le jeu.

 

La police fait irruption dans le hangar, coupant le system, et ont commencé à matraquer tout ce qu'ils trouvent à l'avant : les filles, les garçons, les chiens, les personnes sans défense et même les gars qui vendait les crêpes qui se tenait devant le son.

Il lance également des gaz lacrymogènes.

Dans l'intervalle, nous avons divisé toutes les lumières.

Les policiers essayent de détériorer les cônes de haut-parleurs avec leurs matraques, puis viennent à la console où il y avait des plaques et la table de mix, mais n'ont pas heureusement le temps de les toucher.

Cependant ils ont pû voler un macbook à un des nonem sans que personne ne s'en rende compte...


C'est là, l'étincelle qui fait se déchaîné l'enfer et créait une guerres entre les gens et la police dans le hangar.

22h30 :
Nous sommes dans le démantèlement du système,

A l'extérieur, une vraie guerre urbaine fait râge.

00h00 :
La police créent un mur, et nous sommes arrêtés à la sortie, après avoir tenue une heure dans la rue. Elle décide de nous accompagner au poste de police, sans nous communiquer où nous sommes, et nous saisit l'ensemble du système, qui contenait également de la location.
Pendant ce temps, dans la rue, des milliers et des milliers de gens se promenait.

***
DE NOTRE POINT DE VUE STAVAM (Ndlr  : le lieu de la fête) N'EST PAS LA CAUSE DU PROBLEME : nous étions loin de la rue, la musique ne s'entendait même pas, les gens étaient calmes et l'atmosphère été très positive.

Une fois entré ILS ONT UTILISÉS LA VIOLENCE PURE, tuer un chien brutalement et également blesser plusieurs PERSONNES brutalement tandis que d'autres ont créé beaucoup de troubles.

Les journalistes ne raconte pas comment tout s'est passé et nous décrivent comme des criminels. La police est intervenue mais pourquoi ne pas éviter des perturbations, dire qu'une personne a été blessé accidentellement ou que des Agents de sécurité on été blessés mais sans parler de ce qu'ils ont fait avant d'être bléssés.

Nous avons vu une fille tiré par les cheveux puis rampé à terre sous les coups de pieds...

Nous sommes vraiment désolé pour les personnes bléssés et pour la fille qui a perdu son chien ...

Nous avons fait une estimation des dommages qui concerne la saisie le matériel cassé la plainte etc et la somme est importante.

Nous allons maintenant essayer de récupérer notre équipement dès que possible et nous ferons le point sur la situation.

Nous exigeons que votre soutient ne soit pas caché par les médias qui ne véhiculent pas la vérité, ce qui est une violation pure de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen.

Ce n'etait pas justifié d'intervenir ainsi, nous ne faisions pas de mal et nous n'incitions pas à le faire ...
Je voulais juste célébrer tout simplement nos 10 ans de crew puis quitter la région et go home...

Nous allons prochainement créer un compte ou chacun peu apporter sa contribution par l'intermédiaire d'un don , il n'y a bien sur aucune obligation..

Nous nous arrêterons pas ici.
Nous vous adressons à tous un grand merci pour le soutient.

Loading